Les agences de traduction professionnelle s’efforcent de fournir à leurs clients des traductions de haute qualité et professionnelles.  Pour ce faire, elles ont recours à des linguistes talentueux, aux dernières technologies linguistiques et à des processus aussi rationalisés que possible.

Mais il y a d’autres facteurs qui ont un impact direct sur la qualité d’une traduction. La qualité du contenu original ou du texte source est, par exemple, un facteur qui est souvent négligé. Si le texte source est écrit de façon alambiquée, il y a un plus grand risque d’erreurs d’interprétation et donc de traduction. Lors de la traduction d’un manuel d’instructions, même une seule interprétation erronée du texte source peut avoir de graves conséquences, et un contenu mal traduit destiné aux clients peut entacher l’image de votre entreprise.

En d’autres termes, s’assurer d’avoir un texte source de qualité est la meilleure façon de s’assurer que vous obteniez une traduction de qualité. Plus votre texte doit être traduit dans plusieurs langues, plus cela devient important.

Une communication claire, succincte et adaptée en général fait des merveilles pour l’image de votre entreprise, c’est pourquoi se concentrer sur l’écriture d’un excellent contenu pour votre public est aussi une bonne idée.

Il n’est pas nécessaire d’être un écrivain ou un linguiste accompli pour écrire un contenu facile à traduire. En fait, le simple fait de garder quelques astuces simples à l’esprit peut vous aider à rendre votre contenu plus facile à traduire et donc plus lisible. Vous prendrez un bon départ si vous suivez les six conseils ci-dessous.

 

Six conseils pour la rédaction d’un contenu facile à traduire

 

1. Écrivez pour votre public

La façon dont un texte doit être écrit dépend de la personne à qui il est destiné. Après tout, il y a une différence entre écrire à un technicien, à un avocat ou à d’autres professionnels qui utilisent souvent beaucoup de jargon technique, d’une part, et M. et Mme Tout-le-monde, qui ne veulent que des informations en langage clair.

Si vous écrivez du contenu destiné aux non-spécialistes – ou à M. et Mme Tout-le-monde – et que vous êtes vous-même un expert en la matière, il pourrait être utile qu’une deuxième personne relise votre texte pour évaluer si une formulation n’a pas de sens, si elle semble ambigüe ou si elle peut être mal interprétée.

 

2. Rédigez des phrases courtes

De nombreux écrivains ont tendance à écrire des phrases excessivement longues et verbeuses remplies de mots redondants qui semblent durer indéfiniment – cette phrase en est d’ailleurs un excellent exemple. Pour rendre votre contenu plus facile à traduire, l’un des meilleurs moyens est de garder des phrases courtes. Une bonne règle générale est de s’en tenir à une idée par phrase.

Si vous éliminez également les mots superflus comme « vraiment », « très », « plutôt », etc., vous obtiendrez des phrases plus courtes et plus précises.

Pour rendre votre contenu plus spécifique, vous pourriez aussi considérer quelles parties sont importantes pour le sujet sur lequel vous écrivez et omettre toutes les informations non essentielles.

 

3. Utilisez les termes de manière cohérente

Les synonymes peuvent rendre un texte moins lisible, c’est pourquoi vous devriez utiliser les mêmes termes et les mêmes formulations tout au long de votre texte si vous voulez qu’il soit facile à traduire.

L’utilisation de mots différents pour décrire les mêmes choses et concepts entrave la lisibilité, mais aussi rend difficile de tirer pleinement parti des avantages associés aux logiciels de traduction.

Les logiciels de traduction – également appelés outils de TAO – sont constitués de « mémoires de traduction », qui enregistrent toutes les phrases traduites, et de « bases terminologiques », qui fonctionnent comme des glossaires multilingues. Changer un seul mot d’une phrase identique à une autre peut rendre la traduction plus coûteuse et plus longue, car elle n’est plus considérée comme une correspondance à 100 %.

 

4. Éliminez toute ambiguïté

Les textes qui utilisent beaucoup la voix passive contiennent souvent des ambiguïtés qui donnent lieu à des interprétations erronées. Au lieu de cela, utilisez la voix active pour éliminer tout doute sur qui fait quoi.

Par exemple, écrivez « Entrez les coordonnées du client dans le système » au lieu de « Les coordonnées du client doivent être entrées dans le système ».

L’élimination des mots redondants comme « vraiment », « très » et « assez » aide également à rendre votre texte plus facile à traduire. Les modificateurs ne sont pas toujours traduits avec précision dans d’autres langues, il peut donc être utile de les éliminer. Dans la plupart des cas, cela n’a qu’un effet négligeable sur l’idée centrale que vous essayez de transmettre de toute façon.

 

5. Évitez les dictons et les expressions idiomatiques

Traduire des dictons et des expressions idiomatiques dans d’autres langues peut s’avérer extrêmement difficile. Un dicton populaire dans une langue peut n’avoir aucun équivalent dans une autre langue, ou il peut signifier quelque chose de légèrement différent lorsqu’il est traduit.

De plus, beaucoup d’expressions idiomatiques et de phrases ne sont pas toujours utilisées correctement, même dans leur propre langue ! Par exemple, prenez l’expression américaine « tirez-vous par les bottes ». Aujourd’hui, cela signifie améliorer sa situation et/ou réussir par ses propres moyens, mais son sens originel est de tenter l’impossible.

Bien sûr, les dictons et les expressions idiomatiques peuvent rendre votre contenu plus pittoresque et intéressant à lire, mais nous vous recommandons de les utiliser avec parcimonie et sagesse si vous savez que votre texte sera traduit dans une autre langue. Il pourrait être utile d’inclure une courte note à l’intention du traducteur pour indiquer clairement comment vous voulez que le dicton soit interprété par les lecteurs dans la langue cible. Il est ainsi plus facile pour le traducteur de trouver une formulation qui convient à la langue, à la culture et au pays.

 

6. Relisez votre texte

En relisant votre texte, vous pouvez supprimer les erreurs de base comme les fautes de frappe, les mots manquants, etc. qui peuvent distraire les lecteurs. Lire votre texte à haute voix est aussi un bon moyen de déterminer s’il a un bon débit.

En plus de relire vous-même votre texte, il est également utile qu’une deuxième personne le relise, car nous avons tendance à ne pas remarquer nos propres erreurs. Le fait que quelqu’un d’autre lise votre texte peut aussi aider à identifier les parties qui pourraient utiliser un langage plus élaboré ou plus simple.

______________________________________________________

En vous concentrant sur la traduction de votre contenu, vous obtenez non seulement un meilleur texte source et une meilleure traduction, mais vous économisez également de l’argent, car cela réduit le coût de la traduction et rend la traduction plus rapide. Ceci est d’autant plus valable car vous finissez souvent par supprimer tous les mots et phrases redondants, ce qui se traduit par une réduction du nombre de mots. Cela rend également les mémoires de traduction et les bases terminologiques plus utiles car les phrases sont recyclées plutôt que reformulées.

Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec votre agence de traduction tout au long du processus, car cela garantit que tout le monde soit sur la même longueur d’onde et vous permet de dissiper toute confusion en cours de route. Nous vous recommandons également d’envoyer tout document de référence pertinent qui pourrait être utile, car cela aide le traducteur à faire correspondre le « ton de la voix » et la terminologie de votre entreprise. Il est préférable que le traducteur n’ait que peu de suppositions à faire sur vos préférences, alors assurez-vous de transmettre les guides de style, les listes terminologiques, etc. si vous voulez vous assurer que le texte traduit s’harmonise avec le contenu écrit de votre entreprise.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide pour rendre vos textes plus faciles à traduire, ou si vous souhaitez plus de conseils sur les langues, la localisation et la traduction.

AdHoc Translations - Denmark

Close

AdHoc Translations A/S
Lautruphøj 5-7, 2. sal
2750 Ballerup

CVR 29245908

+45 33 91 09 19
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - Sweden

Close

Adhoc Translations Sweden AB
Arenavägen 33
121 77 Johanneshov

VAT.-Id.No: SE-559255388601

+46 (0)8 910 003
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - Finland

Close

AdHoc Translations A/S
Mannerheimintie 113, 5th Floor
FI-00280 Helsinki

+358 (0)9 2514 3500
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - Norway

Close

AdHoc Translations AS
Postboks 1964 Vika
N-0125 Oslo

VAT.-Id.No: SE-559255388601

+47 21623084
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - India

Close

Regus Business Centre (Mumbai) Pvt. Ltd
1534, 15th Floor, Thane (West)
400601, Maharashtra, India


info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - Germany

Close

AdHoc Translations GmbH
Marcel-Breuer-Str.15l
DE-80807 München

MWSt.-ID-Nr. DE 30 777 1429

+49 89-5908 1248
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - United Kingdom

Close

AdHoc Translations UK
33 Cavendish Square
London, Greater London
UK-W1G 0PW

+44 (0) 207 182 4735
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - United States of America

Close

AdHoc Translations
MA, Boston - 101 Arch Street
101 Arch Street
8th Floor
Boston
02110

info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - Spain

Close

Carrer de Muntaner 233
Principal Primera
08021 Barcelona
Spain

Nº c/c: 2085- 8236- 2203 3029 7008

+34 935 019 047
info@adhoc-translations.com

AdHoc Translations - France

Close

37-39, Avenue Ledru Rollin
CS11237
Cedex 12
75570 Paris
+33 (0)1 56 96 16 49
info@adhoc-translations.com

GALA Logo Translators without borders Elia Logo CO2Neutral Website CSR mærket SP cert2 GDPR Mærket